Lisbonne

Capitale et plus grande ville du Portugal, Lisbonne est aujourd’hui vue comme « une ville mondiale » d’après le classement du Réseau d’étude de 2010 sur les villes mondiales et la mondialisation. Elle est en même temps le chef-lieu de la ville de Lisbonne. Ses habitants sont les Lisboètes ou lisboeta en portugais. On les appelle également les Lisbonnins ou Lisbonnais. La municipalité compte plus de 545 733 habitants sur une superficie de 83,7 Km2.

Le Grand Lisbonne, quant à lui, compte plus de 2 830 000 habitants, représentant 27 % de la population totale du pays. Dans cet article nous faisons un zoom sur la plus grande ville portugaise : situation géographique, histoire, démographie, immigration, économie, santé et culture.

Lisbonne : situation géographique

Située entre la mer de Paille à l’est et l’océan Atlantique à l’ouest, Lisbonne est la ville la plus occidentale d’Europe continentale. 

Elle s’étend sur 84,7 km2 de superficie et se trouve à 189 km au nord-nord-ouest de la ville de Faro, à 177 km au sud-sud-ouest de Coimbra, à 502 km à l’ouest-sud-ouest de Madrid (capitale espagnole) et à 274 km au sud de Porto. 

La commune se limite au périmètre de la Lisbonne ancienne. Ce qui a favorisé l’émergence de plusieurs communes autour de la ville, telles qu’Odivelas, Loures, Oeiras et Amadora faisant partie de son agglomération.


Un nombre de sept collines (Estrela, São Jorge São Pedro de Alcantra, Graça, Santa Catarina, Senhora do Monte et Penha de França) se trouve dans le centre historique de Lisbonne. Des voies routières sont construites sur certaines collines pour faciliter le transport dans la ville.

 


En raison de ce relief très accidenté, Lisbonne dispose de trois funiculaires ainsi que d’un célèbre ascenseur inauguré en 1902. 

Le parc forestier de Monsanto occupe la partie occidentale de la ville. Il s’agit d’un des plus grands parcs urbains d’Europe avec une surface qui approche les 10 km2. 

La ville se trouve pile sur la rive droite du Tage. Elle est reliée à la rive sud par le pont Vasco-de-Gama et le pont du 25 avril. Au cours des années, l’estuaire du Tage s’est rétréci, libérant ainsi des parcelles qui sont aujourd’hui urbanisées.

Lisbonne : historique de la ville

De la préhistoire à l’Empire romain

Pendant le Néolithique, Lisbonne est habitée par une partie de la population indo-européenne connue sous le nom des pré-ibères. 

Cette population préhistorique a construit quelques bâtiments religieux tels que des mégalithes, des menhirs et des dolmens dont les vestiges et ruines sont toujours présents dans la ville.

Plus tard, des populations celtes sont entrées en contact avec les pré-ibères et se sont établies dans la zone il y a 1000 ans avant notre ère. 

Ce mélange a engendré la naissance des Conii et des Cempsi (tribus parlant le celte). 


De nombreuses guerres se sont ensuite succédées dans la région entre Romains et autres populations comme la guerre de Carthage par exemple, contre Scipion l’Africain.

Plus tard, la ville appartiendra à la province de Lusitanie avec Emerita Augusta comme capitale. 

Les Romains y construisent de nombreux édifices sous le règne de l’empereur Auguste (grand théâtre, thermes, temples de Jupiter, de Téthys et de Cybèle, temples en l’honneur de l’empereur, etc.).

Sertorius est le Romain le plus célèbre ayant résidé à Lisbonne. 

La majeure partie des occupants de la ville parlait le latin, avec une minorité d’esclaves et de commerçants grecs.

La conquête musulmane

Vers 719, la ville est conquise par les Maures et fut rebaptisé al — ʾIšbūnah en arabe. 

Les Maures étaient des musulmans venus du Proche-Orient et du nord de l’Afrique. 

Ils construisent dans la ville de nombreux édifices plus particulièrement des mosquées, des maisons et les murailles de la ville, actuellement appelées Cerca Moura. 

Plusieurs peuples et confessions se sont mélangés dans la ville : chrétiens, Berbères, Arabes, juifs et saqālibas… 


L’arabe a été imposé comme langue officielle de l’époque et l’islam comme religion officielle, même si les juifs et chrétiens étaient libres de pratiquer leur religion, à condition d’acquitter l’impôt (la djizîa) auquel les musulmans n’étaient pas soumis. 

Plus tard en 1147, un groupe de chevaliers européens conduits par Alphonse Ier assiègent et conquièrent Lisbonne. 

La reconquête du Portugal et le rétablissement du christianisme font partie des événements les plus marquants de l’histoire du Portugal.

 L’arabe, n’étant plus langue officielle, est délaissé de plus en plus par les populations. 

Les musulmans sont expulsés, et les mosquées transformées en églises. Seul le quartier de la Mouraria a conservé une population musulmane jusqu’au XVIe siècle.

De la période médiévale à l’Empire portugais

La ville entre sous la protection royale (aforamento) en 1179. Elle remplace Coimbra en 1255 et devient la capitale du pays, grâce à sa position stratégique (centrale) sur le territoire portugais. Lisbonne connait un grand développement économique durant les derniers siècles du Moyen Âge. En 1290, Denis Ier fonde une université portant le nom de Estudo Geral (Étude Générale) qui devient plus tard l’université de Coimbra.

Après l’entrée du Portugal en 1580 sous la gouverne du souverain Philippe II d’Espagne, la cour a failli être installée à Lisbonne, mais fut finalement installée à Madrid. Le Portugal devient indépendant en 1640 en raison de nombreux troubles de la restauration.

En 1531, Lisbonne subit un violent séisme qui a fait plusieurs milliers de victimes. Un autre séisme frappa la ville en 1755. Ainsi, la ville fut reconstruite suivant les plans du marquis de Pombal et c’est pour cette raison que le centre-ville porte aujourd’hui le nom de Baixa Pombalina.

Lisbonne contemporain

La 27e édition de la rencontre annuelle de la communauté de Taizé s’est tenue à Lisbonne du 28 déc. 2004 au 1er janv. 2005. Cet événement a rassemblé près de 40 000 jeunes. La stratégie de Lisbonne a été signée dans la ville en mars 2000. Il s’agit d’un accord de l’UE concernant de nouvelles mesures visant à revitaliser l’économie de l’Union.


Le sommet 2007 de l’Union européenne s’est également tenu dans la capitale portugaise. Lors de ce sommet, un accord concernant un nouveau modèle de gouvernement de l’union a été conclu. 

Le traité signé le 13 déc. 2007 est entrée en vigueur le 1er déce.2009, c’est-à-dire deux ans plus tard. La ville a été deux fois le point de départ du Rallye Dakar (en 2006 et en 2007).


Lisbonne a aussi été le lieu du dévoilement des Sept nouvelles merveilles du monde en 2007, dans le Estádio da Luz ; la cérémonie a été diffusée dans le monde entier avec une audience de plusieurs millions de téléspectateurs.

Démographie et immigration

D’après les recensements de  l’INE, la population de Lisbonne était de 545 245 habitants en 2011 pour une superficie de 8 470 ha, soit une densité de 5 723hbts/km².

Le Grand Lisbonne, toujours selon l’INE, comprend neuf communes et comptait 2 244 984 habitants en 2011. Aujourd’hui elle compte plus de 2,8 millions d’habitants et Lisbonne tend de plus en plus vers le million grâce à la forte baisse du prix de l’immobilier qui attire de nombreux étrangers (français, américains, anglais) par année. Depuis 2011 la population de Lisbonne ne cesse d’augmenter, elle est passée de 2 millions en 2011 à 2,8 millions habitants en 2013.

En 2009, le taux de natalité de la municipalité était de 12,8 % tandis que le taux de mortalité était de 15,1 %. Le taux de nuptialité était de 6,2 %, le taux de divorce 2,6 % en 2008. Le taux de fécondité en 2009 : 58,9 %. Dans la même année, 35,5 % des mariages célébrés à Lisbonne sont de confession chrétienne.

Le Portugal comptait une faible population étrangère jusqu’au milieu des années 70. La population étrangère a commencé à s’agrandir de manière régulière à partir de 1975, notamment dans la région de Lisbonne. Une importante population est venue d’Europe de l’Est pour s’activer dans l’immobilier au Portugal.

Les Ukrainiens forment la principale communauté étrangère. Ils sont venus à Lisbonne en deux vagues : la première vague est venue avant l’exposition universelle de 1998, la deuxième, avant l’Euro 2004 (football). Leur forte représentation a conduit une banque ukrainienne (la PrivatBank) à s’installer dans la capitale portugaise.

Lisbonne est également l’une des villes d’Europe les plus africaines. Une forte communauté brésilienne se concentre dans la ville.

Économie

Lisbonne est incontestablement la ville la plus riche du Portugal avec un PIB par habitant étant au-dessus de la moyenne européenne. Son port équipé de trois quais pour les bateaux de croisière (Rocha Comte Obidos, Alcântara, et Santa Apolónia) est le plus actif de la côte atlantique européenne. De même, Lisbonne comporte la 35e rue commerçante la plus onéreuse du monde : l’Avenida da Liberdade.

Son économie repose essentiellement sur les services. En effet, la majorité des grandes multinationales ont leurs sièges à Lisbonne. Le raffinage de pétrole, les chantiers navals, le textile, la sidérurgie, la pêche… constituent les principaux secteurs hautement industrialisés de la ville. Lisbonne accueille plus 30 % des hébergements touristiques du pays ; 72 % des touristes sont des étrangers.

Le secteur du transport (ferroviaire, routier, maritime et aérien) y est également très dynamique, ce qui contribue grandement aux exportations portugaises.

Santé

La ville dispose de plusieurs établissements de santé : hôpitaux (publics et privés), centres de santé, cliniques… Les hôpitaux publics de Lisbonne sont regroupés en centres, on peut en citer le Centro Hospitalar Lisboa Central, le Centro Hospitalar Lisboa Norte, les Centros Especializados, le Centro Hospitalar Lisboa Ocidental, les Centres militaires, etc.

D’autres hôpitaux se trouvent dans Lisbonne : Hospital de São José, l’Hospital de Santa Maria, l’Hospital Curry Cabral, l’Hospital Militar Principal ou le British Hospital. Le système de santé du pays est très compétent et ressemble un peu au système français. Le mécanisme de la prise en charge s’articule principalement entre le secteur public et le secteur privé. Les personnes inscrites à la Sécurité Sociale ou « Segurança Social » ont l’avantage de dépenser moins d’argent dans les établissements publics.

Événements culturels

À Lisbonne, les saisons sont généralement marquées par diverses manifestations culturelles. Le carnaval se tient dans les écoles, et dans les centres de loisirs pour les tout-petits. Chaque année en mars, des athlètes du monde entier et plusieurs milliers de participants traversent le pont du 25 Avril à l’occasion du semi-marathon de Lisbonne. Lisbonne a été le point de départ du célèbre Rallye Dakar en 2006 et en 2007. Le congrès mondial d’espéranto a également eu lieu en 2018 à Lisbonne.

Aller au contenu principal